La Ciguë est une coopérative d’habitation autogérée pour personnes en formation. Elle est composée de nombreux bâtiments et maisons divers et variés, répartis en ville et sur le canton de Genève. Le nombre de personnes par appartement peut varier de 2 à 15 colocataires. Chaque logement a ses particularités et ses richesses, et comme chaque étudiant-e partage son logement avec ses colocataires, il ou elle partage également les tâches communes, les fêtes et les factures, dans une volonté de vivre ensemble.

La Ciguë est également une coopérative participative : les coopératrices et les coopérateurs s’investissent à la fois dans leur logement et au sein du fonctionnement général de la Ciguë. La coopérative est dirigée par eux à travers leur participation aux différents organes :

-> L’Assemblée Générale (AG) est l’organe décisionnel de la coopérative et est composée de l’ensemble des coopératrices et des coopérateurs de la Ciguë. On y vote les points apportés par le CA ou par des coopératrices ou des coopérateurs. Elle a lieu au moins 3 fois par an et est annoncée via e-mail.

-> Le Conseil d’Administration de la Ciguë (CA) est composé de 13 personnes élues en AG, dont 5 membres de l’Equipe de Travail et 8 coopérateurs et coopératrices logé·e·s et non-logé·e·s. Le CA est en charge de mettre en œuvre les décisions prises par l’AG, du respect des statuts, des règlements et des critères d’accès au logement, mais également d’aider l’Équipe de Travail dans la gestion de la coopérative.

-> L’Équipe de Travail (ET), est composée des employé-e-s de la Ciguë, est l’organe opérationnel de la coopérative, et est chargée de gérer les affaires courantes. Les employé·e·s de la Ciguë appliquent les directives de l’AG et mettent en œuvre les décisions prises au sein du CA.

-> Le/la délégué/e, le/la concierge, le/la coordinatrice, sont des habitants représentant et s’occupant de leur bâtiment.

-> Les commissions de la Ciguë gèrent divers aspects de la vie de la coopérative, dont les permanences pour les personnes cherchant un logement, les attributions, les fêtes et divers événements, les médiations en cas de conflits dans une colocation, et d’autres projets lancés par les coopérateurs et coopératrices.